Informations mises à jour le 17/05/2024

Il s'agit de...

Le système d'information des fourrières automobiles offre la possibilité de vérifier si un véhicule a été mis en fourrière. Ce service gratuit évite aux usagers de se déplacer en commissariat ou en brigade de gendarmerie.

Il suffit d'entrer le numéro d'immatriculation du véhicule pour vérifier s'il est répertorié dans la base de données des fourrières. Si votre véhicule est enregistré, sa localisation et les coordonnées de la fourrière dans laquelle il est retenu seront communiquées.

Qui est concerné ?

Toute personne ayant commis certaines infractions aux règles de la circulation et du stationnement définies par le code de la route ou par la municipalité. Cela peut inclure l'arrêt ou le stationnement dangereux, gênant ou abusif, le non-respect des obligations liées au contrôle technique et les infractions graves au code de la route (alcool, stupéfiant, vitesse, conduite sans permis...).

Si je ne trouve pas mon véhicule 

À ce jour, plus de 1 100 fourrières sont recensées dans le système d'information, réparties sur tout le territoire français, sauf exceptions : 

Si j'habite une autre ville :

  • en l'absence de résultat, il est conseillé de réitérer la démarche, car il peut y avoir un décalage entre l'enlèvement du véhicule et son enregistrement (délai maximum de 40 heures). 
  • les véhicules sous main de justice ne sont pas répertoriés dans le système d'information. 

Comment faire ma démarche ?

À lire aussi